La classe flexible, je me lance ! collection deboeck

 

Cet ouvragLa classe flexible, je me lance ! e a été écrit par trois personnes dont deux enseignantes. D’autres enseignants ont participé en donnant des conseils et en partageant leurs photos.

Présentation

Dans ce livre, le sujet qui est abordé est l’organisation des classes flexibles dans les pays d’Amérique, en Belgique et en France. Il est précisé que la société a évolué et les enfants aussi. Il est donc indispensable de réfléchir à adapter notre pédagogie au sein de nos classes.

La classe flexible c’est la possibilité pour les élèves de prendre des postures différentes (moins de frontal et beaucoup plus de différenciation). 

Différentes adaptations en fonction de la tranche d’âge des enfants sont abordées ainsi que leurs avantages comme la coopération, le climat serein, le tutorat par les pairs, le travail en demi-groupe et la baisse du stress. Il est important de travailler sur les émotions afin que les élèves sachent à quel moment, ils ont besoin de décompresser en créant un espace zen ou un sas de décompression. Pour cela, Les enfants doivent se responsabiliser et savoir quels sont leurs besoins en terme d’assises. 

Un autre chapitre nous parle des pédagogies diverses comme Montessori, Freinet, Decroly, et les intelligences multiples. Ces pédagogies sont mises en pratique pour la classe flexible dans la majorité des cas.

L’aménagement de la classe flexible

Quand on décide de mettre en place la classe flexible, on réfléchit en premier lieu à son aménagement, en fonction de la taille de la pièce (différentes dispositions du mobilier). Cet ouvrage vous aidera à y voir plus clair. 
 
Quid de : et si on partage notre classe ? Il faut en discuter avec son complément de service pour savoir si ça lui convient et dans le cas contraire essayer de trouver un compromis ( par exemple la classe semi flexible qui est de mettre des assises différentes uniquement et chacun garde sa liberté pédagogique).

Pour ma part, je partagerai avec vous mon expérience de cette année car effectivement être en classe flexible complètement s’avère difficile quand on a pas l’expérience pour. Il faut beaucoup tâtonner et expérimenter. 

Petite astuce : si vous n’avez pas de mobilier dans votre école, il est possible de la fabriquer vous même ou bien de trouver des meubles d’occasion sur certaines sites ou dans les brocantes !

Concernant les assises : attention, à ce que l’on peut trouver à Decathlon comme assises pour les enfants. Il est indispensable de choisir la bonne taille : on ne peut pas donner un ballon de taille L à un enfant de CP comme on ne peut pas donner à un ballon de taille S à un enfant de CM2. 

le frontal est devenu compliqué : les échanges entre pairs sont inexistants et les enfants ne sont pas acteurs de leurs apprentissages ;

l’organisation en U est intéressante afin de créer un espace au centre permettant le regroupement des enfants. 

celle en îlots, c’est en général ce que l’on utilise en classe flexible pour créer des espaces et faire des ateliers mais les règles doivent être bien définies.

Petit bonus dans ce livre : l’aménagement de la classe en 10 points.

La classe flexible est un projet auquel on doit bien réfléchir en amont ! Si vous avez la chance d’avoir une mairie qui vous propose de leur présenter pour le financer alors foncez !  

Je continue d’en apprendre plus et de faire évoluer ma pratique au quotidien. Vous pourrez voir apparaître également la référence à Debbie Diller qui a écrit de nombreux ouvrages (aménagement de l’espace classe, centres d’autonomies etc…).  

Autre astuce : aménager la classe avec les enfants. C’est mon projet à la prochaine rentrée scolaire si j’ai la chance d’avoir ma classe à nouveau. Attention, il faudra aussi réfléchir à comment je vais accueillir les élèves de mes collègues absents. Quand on a une petite classe, c’est très compliqué. 

Matériel et accessoires

En classe flexible, il est intéressant aussi de se rappeler que les enfants n’ont pas de place attitrée. Il faudra donc prévoir un casier dans un meuble pour ses affaires ou de faire des caisses pour les différents cahiers. Le petit matériel peut être commun sur une petite desserte qui se baladera au sein de la classe. Les cartables peuvent rester à l’extérieur de la classe. C’est à vous d’adapter en fonction de l’organisation que vous voulez au sein de votre classe. 

Astuce : des accessoires indispensables à mettre dans votre classe : le casque antibruit, le Time Timer, les sabliers, un chevalet, un tableau, un enregistreur, un appareil photo, un vieux téléphone, des casques, un appareil audio, une prise multiple pour les casques, des petits ronds qui se colle sur les tables, des petites balles pour manipuler etc.

Aussi, des petits fidgets comme : des balles anti stress, des petits cubes à manipuler, des petits cubes à reconstituer et beaucoup d’autres choses encore que je vous ferai découvrir dans un article dédié à ma future classe. Au-delà de l’aménagement de la classe, de la liste du matériel et du mobilier à prévoir, le plus important sera l’organisation et le rangement au quotidien. 

Si vous avez la chance, d’avoir dans vos classes, des meubles à tiroirs, vous pourrez les étiqueter et mettre dans chacun d’eux les ateliers ou le matériel nécessaire pour une activité. Cela permettra à l’élève d’être autonome et de pouvoir s’organiser seul.

Certaines pages dans ce livre vont vous aider à construire votre propre mobilier.

Autres


Vous trouverez également, un chapitre dédié à la maternelle où il y a nombreuses astuces et aussi beaucoup de matériel en lien avec la classe Montessori. 

Ce qui est au top dans cet écrit, c’est que l’on retrouve dans certaines pages des QR codes qui vous permettent de trouver des ressources intéressantes.

Dans le chapitre 4, on nous explique comment une école peut aussi devenir flexible au-delà de la classe : aménagement des couloirs et des halls. Mais comme déjà dit précédemment pour pouvoir mettre en place tout cela, une cohésion d’équipe dans l’école est indispensable. 

La pédagogie en classe flexible

Après aménagement, on réfléchit pédagogie de la classe. Nous sommes tous libres de faire comme nous le souhaitons au sein de notre propre classe.

Quelques intitulés dans le chapitre 5 : la pédagogie collaborative, les centres d’autonomie, la pédagogie différenciée, les différences entre que l’on trouve dans une classe en primaire ou en secondaire, les ceintures de compétences, le rôle de l’enseignant, la classe multi-niveaux, le tutorat et bien d’autres encore.

C’est celui qui m’a le plus intéressé puisque aménager la classe flexible, j’ai réussi à le faire au sein de ma classe mais ce qui m’a posé problème, c’est de faire 100 % d’enseignement flexible. Et grâce à cet ouvrage je vais essayer de tendre vers la flexibilité totale à partir de l’année prochaine. 

A la fin, vous trouverez des fiches outils (une vingtaine) et vous avez aussi une bibliographie.

Ma pratique doit évoluer

Avant l’été, je ferai le point sur mon blog, de mon enseignement en CP dédoublé. Je vais devoir tourner une page de mon enseignement puisque je sais déjà que je ne retrouverai sans doute pas de CP à la rentrée et encore moins de CP dédoublés car les écoles en REP sont trop loin de mon futur domicile. Ça ne sera sans doute pas simple mais il est temps pour moi, d’adapter ce que j’ai pu apprendre jusqu’à maintenant à un autre niveau.  

La classe flexible, ce n’est pas juste une question d’assises mais bien une question d’enseignement et d’aménagement de la classe pour l’apprentissage des enfants.

Un petit aperçu du livre en cliquant ici : clic avec quelques pages et la table des matières.