La méthode Kimamila, série blanche

Cette méthode de lecture est une méthode syllabique pour une étude efficace du code et un apprentissage explicite de la compréhension à partir de textes de littérature de jeunesse.

Celle-ci est conforme aux programmes modifiés 2018 :

  • Apprentissage séparé et équilibré du code et de la compréhension
  • Démarche syllabique 100% déchiffrable
  • Acquisition de 2 graphèmes par semaine
  • Apprentissage explicite des stratégies de compréhension
  • Accent mis sur l’écriture
  • Acquisition d’un vocabulaire riche et précis

Kimamila, série blanche de chez Nathan

Les outils de la méthode :

  • Le fichier à photocopier avec des fiches de différenciation (deux niveaux et des jeux) que ce soit pour le code ou la compréhension – 37 euros.
  • Le guide pédagogique avec de nombreux conseils de différenciation, les textes et l’exploitation des histoires longues et la mise en oeuvre de toutes les séances – 25 euros.
  • Le cahier d’écriture – 48 pages avec des activités de calligraphie et de copie – 4,50 euros.
  • Un CD audio des 5 histoires lues par des comédiens professionnels – 17,50 euros.
  • Le site compagnon avec des lectures du soir, des évaluations modifiables, des étiquettes et des affichettes mots-repères (kimamila.nathan.fr).
  • Deux cahiers-livres à 6,50 euros chacun. Les pages bleues sont des pages d’étude du code. L’apprentissage est totalement syllabique. Les pages rouges sont des pages de compréhension, de production de textes, d’étude de la langue et de vocabulaire.
  • 5 albums à 3,50 euros l’unité. Les albums 1 à 3 proposent une version abrégée de l’histoire longue, avec en bas de page, un texte 100% décidable pour l’élève débutant. Les albums 4 et 5 proposent la version intégrable de l’histoire longue entièrement décidable par l’élève.

Kimamila, série blanche de chez Nathan

Kimamila, série blanche de chez Nathan

Kimamila, série blanche de chez Nathan

Édit de juin 2020 :Bilan de fin d’année

J’ai adoré cette méthode de lecture Kimamila 100% déchiffrable.

Les albums sont déchiffrables dès la période 1 et les élèves les adorent. Ils ont l’impression de savoir lire dès le début. Dès la période 4, ils peuvent être entièrement lus par l’élève comme un vrai livre de littérature de jeunesse.

Pour les trois premiers albums, c’est l’enseignant qui lit l’intégralité du texte afin de travailler la compréhension avec les élèves.

En ce qui concerne l’apprentissage du code, la progression est vraiment bien et l’ensemble des sons est vu dès le début de la période 4 donc le reste du temps ce ne sont que des révisions et de l’approfondissement. Mais pas seulement, il y a aussi de la mémorisation des mots (orthographe) et de la fluence.

L’étude de la langue est liée à la méthode et j’aime beaucoup sa progression. La phrase et le verbe sont vus très rapidement.

Pour finir, cette méthode correspond au guide orange et est excellente quand on débute pour avoir tout clé en main. Pour ma part, j’ai rajouté de la littérature de jeunesse et j’ai raccourci certaines séances au fil du temps. Si j’étais restée en CP, je ne l’aurai pas pris pour la simple et bonne raison qu’après deux ans de CP, j’ai besoin de plus de liberté au niveau pédagogie.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas.